OdB selon Bernard BAUDOUIN

OdB selon Bernard BAUDOUIN

La soufflerie

Il s'agit de fournir de l'air pour faire chanter les flutes.

Deux caractéristiques sont primordiales pour réaliser cette action: la pression et le débit; une autre est importante: la fluidité de l'action, qui conditionne le confort d'utilisation.

S'agissant de la conception et de la fabrication de mon deuxième orgue, je me suis inspiré des caractéristiques, qui étaient satisfaisantes, de mon premier Mini 29, et donc du savoir de Pierre Pénard. J'ai repris les dimensions (un peu plus grand quand même, vu que j'étais moins contraint que ne l'était le Mini 29 sur ces critères) et la conception de ce dernier: deux soufflets fonctionnant en quadrature (l'un compresse quand l'autre est au point mort en bout de course). Le débit en était déjà correct, et s'est amélioré avec l'augmentation des dimensions.

Les clapets

            Clapet en sous face des volets.jpg                      Clapets du gousset.jpg

              En sous face des volets                                                                 Dans le gousset

                       
Noter les ressorts accélérant la fermeture des clapets, ce qui amène une bien meilleure régularité de la pression.     

Les éclisses

J'ai été amené au cours du temps à refaire les éclisses, et revoir la conception de celles-ci, à cause de frottements qui ont percé les cuirs, de décollements de renforts d'éclisses (collages mal maitrisés) et de surépaisseurs des plis qui gênaient la fluidité du pompage (ça "forçait" en bout de course).

J'avais vu dans certaines réalisations anciennes (Thibouville), des réserves et des soufflets réalisés sans pliage de cuir, à base de ce qui m'a semblé être du parchemin (c'est aussi un genre de cuir). De même, la réalisation de certains soufflets d'accordéon est réalisée sans pliage régulier.

                                      IMG_2870.jpg
       

J'ai réalisé ce genre de truc sur mon orgue, par nécessité car les éclisses internes se décollaient faute d'une bonne maîtrise de la colle forte. Le soufflet de la réserve n'a pas (encore ) bénéficié de cette modification.

Principe de base : les éclisses sont en contreplaqué aviation de 1,5 mm, les joints-charnières sont en cuir (une veste achetée 10 € chez Emmaüs).

L'angle que forment les éclisses entre elles va de 0 à environ 90 degrés. Le soufflet est réduit à un gousset, qui va se chiffonner lors du mouvement dans un espace laissé libre grâce à la découpe de l'extrémité des éclisses (40° au lieu de 45°).

Fig. 6.jpg

Avantages : plus de retournement possible, gain d'épaisseur notable en position repliée, moins de cuir utilisé (donc plus facile à caser dans les pièces de cuir).

Inconvénients : prise de tête à la conception, réalisation d'un bâti pour coller les goussets.

                                                 ____________________________________________

 

Ces "retouches" de fabrication m'ont amené à réfléchir plus avant sur l'ensemble soufflerie, débit, stabilité de la pression dans la réserve, et à pondre un article que l'on trouvera dans la section "Calculs" de ce présent <blog.

 



29/10/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres